Contradictions d’un monde « moderne » {maman schizo inside}

maman shcizoAvant d’être maman je ne savais pas vraiment où j’allais mettre les pieds et je n’ai jamais été aussi heureuse dans ma vie de maman, de femme. Mon fils m’a appris et m’apprends tous les jours a être maman.

Il me donne confiance en moi, la confiance faut dire que c’est mon point faible, mais avec lui à mes côtés, j’ai l’impression que je pourrais soulever des montagnes.

Tous les côtés positifs, je te les ai déjà cités à maintes reprises mais faut dire que quand t’es maman on te facilite pas la tâche et on te culpabilise pour tout. Quand je dis « on », je parle surtout du gouvernement car si tu connais mais billets, les gens et leurs jugements, je m’en fout!

Voici quelques petits florilèges des incohérences gouvernementales qui font de nous des mamans tristement schizo:

Bon j’ai synthétisé et parfois généralisé

CULPABILISATION #1: Tout commence avec le congé maternité: 2 mois et demi seriously? Comment un bébé si dépendant vitalement de sa maman peut-être confié à une étrangère (voire à la famille c’est un peu mieux) pour que maman qui, d’une est épuisée, de deux sait que sa progéniture à besoin physiologiquement d’elle reprenne le chemin du boulot??

Premier WTF: L’OMS conseille d’allaiter jusqu’aux 23 mois de l’enfant avec un allaitement exclusif jusqu’aux 6-8 mois environs (simple quand tu bosses si tu peux pas tirer ton lait)!

Alors je veux bien mais c’est qui qui me paie pour l’allaiter après ses 2 mois et demi voire 3 mois, à la demande????? Attention le problème reste entier même pour un bébé au bib hein, ce dont il a besoin c’est de sa maman!

CULPABILISATION #2: Le congé parental pour un premier enfant est de 6 mois max?? Ah ben oui c’est connu à 6 mois un bébé n’a plus besoin de sa mère puisqu’il est censé commencer la diversification? Non mais et le besoin affectif?

CULPABILISATION #3: Repartir au charbon pour ramener du blé à la maison, enfin avec les frais de nounou si t’as pas eu la « chance » qu’on te l’accepte en crèche, dur de s’en sortir…Donc d’une tu le vois plus (ton bébé) mais en plus tu bosses pour payer une étrangère s’occuper de lui! Logique!

CULPABILISATION #4: Si comme moi tu es au chômage, tu as un enfant scolarisé (ou plusieurs) et on te dit qu’on peut pas le prendre à la cantine car tu travailles pas, on repassera pour la sieste, qu’il ne peut pas faire étant donné les allers-retours que vous devez faire! Résultat, tu culpabilises x2!

CULPABILISATION #5: L’employeur préférera souvent une personne qui n’a pas de contraintes, et oui les enfants, il considère ça comme une contrainte (enfant malade, grève à l’école, horaires moins flexibles… etc) traduire: un homme c’est mieux!

CULPABILISATION #6: Tu bosses pas, donc tu ramènes pas d’argent au foyer = souvent tendu dans le couple car les finances sont au plus bas!

Quand va-t-on comprendre qu’il faut désengranger ce cercle vicieux qui n’apporte bien souvent que tristesse, frustration et CULPABILISATION!

Si on laissait le choix aux parents d’aller ou non travailler en conservant leur dignité (payés et reconnu comme d’utilité publique) comme dans les pays du nord de l’Europe où ils ont compris l’importance de la famille, notre pays se porterait mieux. Il est facile de parler de vouloir l’accroissement de la natalité dans un pays qui ne respectent pas les parents « au foyer »!

Nous nous persuadons que nous avons besoin de retravailler de suite car on n’est « pas faites » pour « rester à la maison » de peur du jugement de l’autre, qui pense qu’une « maman au foyer » et une grosse branleuse qui squatte le canap!

Nous nous persuadons (pour mieux le vivre et faire comme « tout le monde ») que nous nous sentons plus utiles en allant travailler. Le problème reste entier, difficile de s’en sortir décemment avec un salaire pour une famille, alors quand on a pas le choix, on retourne bosser.

On NOUS persuade que notre enfant apprendra plus rapidement à être indépendant si on le laisse le plus tôt possible entre les mains d’autres que ceux de leurs parents mais ce n’est qu’une illusion.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Contradictions d’un monde « moderne » {maman schizo inside}

  1. Je le reconnais tellement dans ce que tu ecris. Mise au placard dans mon 1er job a mon retoir de conge mat, bah oui tu comprends tu reviens a mi-temps, donc comment on gere les urgences? Pour info je ne suis pas medecin hein !
    Bref je change de job et je finis par me faire virer. Moyenne d’age 24 ans ds ma boite. Forcement, 30 ans et 1 gamin ca denote. Et puis, tu comprends Julie, partir a 18:00 ca demotive tes collegues !
    Euh…. Mais moi qd j’arrive a 8:30 et que le bureau est vide, au contraire je suis contente d’etre penard…
    Bref c un debat sans fin mais tellement important !
    Malheureusement il y a du chemin a parcourir….

    • Tans qu’on ne le vit pas on ne peut pas se rendre compte de ce que subit une maman…Cet esprit « à la française » qui voit d’un mauvais oeil celui ou celle qui part à l’heure! Mais mon gars c’est pas ma boîte à moi et en plus faudrait que je fasse des heures sup tous les jours et gratos c’est encore mieux?! Bref comme tu dis le chemin est encore long et pour le coup avec les nouvelles réformes c’est mal barré…Triste constat mais constat d’une réalité difficile à vivre pour les mamans!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s