La roue va-t-elle tourner du bon côté?

dharmaCertains diront que je suis négative, d’autres fataliste moi je pense juste que je suis réaliste sur ma vie et le monde qui m’entoure.

Un monde qui bien souvent ne me correspond pas.

Un monde peuplé de gens avides, de gens pour qui seuls le paraître compte et pour qui ne sait exister en dehors de leur travail. Des gens aux jugements faciles qui oublient souvent de balayer devant leur porte. Un monde de gens manipulateurs qui n’hésitent pas à jouer sur ma corde sensible, l’émotionnel!

Un monde d’argent qui fait la pluie et le beau temps sur l’économie mondiale, qui crée des guerres par intérêt financier, qui laisse crever des peuples sous les bombes.

Un monde qui sur-consomme, qui préfère jeter que donner aux plus défavorisés.

Un monde qui bouffe plus qu’il n’en faut.

Un monde qui se plaît à faire l’autruche pour se faire croire que tout va bien.

Un monde qui ne respecte pas la planète sur laquelle il vit.

Un monde ambivalent capable du meilleur comme du pire.

Un monde dont je fait parti.

Ce monde d’individualisme qui se voit dès la sortie des classes où j’observe attristée des parents qui bousculent tout le monde, même des enfants, pour récupérer leur progéniture, jettent par terre les papiers des gâteaux qu’ils apportent à leurs enfants, fument allègrement leur cigarette lors de la sortie des tous petits, focalisés sur leur nombril et rien d’autre.

Je suis consciente que mon article n’est un pavé dans la mare, certes noir, et qu’il ne plaira pas à tout le monde, mais aujourd’hui j’avais besoin de l’écrire.

Je me rends compte que ce blog est vraiment une thérapie pour moi, mais au lieu d’aller voir un psy, je pose mes maux.

Aujourd’hui je me suis sentie trahie, abusée et spoliée.

trahison

Aujourd’hui je sais plus que jamais que la gentillesse et la franchise ne sont pas respectées mais abusées.

Aujourd’hui je me suis rendue compte de la fausseté des gens et du manque de respect vis à vis d’un être humain en détresse.

Aujourd’hui je suis consciente malgré tout que j’ai un fils en bonne santé, que l’homme et moi sommes en bonne santé, que nous avons encore un toit sur la tête et encore de quoi manger.

Aujourd’hui je sais que sans l’aide de mes parents, je serais beaucoup plus mal.

Aujourd’hui je vis au dessus de mes moyens quand je me fais un petit plaisir où que je mange dehors.

Aujourd’hui je culpabilise de ne pas travailler (car je n’en trouve pas). Et oui je cherche, et oui j’ai depuis longtemps élargie mon panel de boulots et revue à la baisse pas mal de critères, et oui je suis inscrite en agence d’intérim – pour les mauvaises langues.

Aujourd’hui je suis épuisée, épuisée de penser et de tout remettre en question.

Aujourd’hui j’espère que la roue va tourner dans le bon sens, enfin, et que cette précarité va cessée de me ronger à petit feu.

Je suis une battante mais parfois j’ai besoin de vider mon sac et désormais je me méfie des conseilleurs qui ne sont pas les payeurs.

Publicités

8 réflexions sur “La roue va-t-elle tourner du bon côté?

  1. ça me fait du bien de lire la première partie car je me sens bien seule dans ce monde. On me dit pessimiste, mais moi je me pense plutôt juste lucide sur la réalité des choses !
    On se sent bien petits et impuissants quand on est comme nous

  2. J’ai souvent (trop?) des moments désabusés comme les tiens, et je partage entièrement tes réflexions.
    Ce qui m’aide à tenir, c’est de voir les aspects positifs, car il y en a. Voir aussi les parents attentionnés à la sortie de l’école, voir aussi les bac à vêtements de la Croix-Rouge ou autre se remplir, voir les petites choses -simples ou non- qui se font à l’encontre des grosses manipulations: les AMAP, les jardins collectifs, les petites assocs de quartier ou de village qui essayent de mettre un peu de lumière dans ce monde morne, les Pierre Rabhi et consorts, le commerce équitable…
    Ce que je crois par contre, c’est que ces choses ne peuvent pas être généralisées, sous peine de perdre leur âme. Donc malheureusement, cela restera des « petites » choses. Mais un grand nombre de petites choses…peut peut-être changer le monde. Des jours j’y crois, d’autres non.
    Bon courage !

    • Je pense comme toi c’est ce qui aide à positiver! Et ces derniers temps sont des jours sans mais demain est un autre jour et le sourire de mon fils m’apporte tellement!!!

  3. Tu as raison. On ne vit pas dans une super production américaine où tout est beau, où tout le monde réussit. .. je ne sais pas si c’est thérapeutique mais c’est sincère. Yes!

  4. tellement d’accord avec toi Marlène… en ce moment je me pose tellement de questions aussi. Me dire que la ville ne me correspond pas et encore moins à mes enfants…
    Mais il faut essayer de voir qu’il y a de plus en plus de personnes qui essaient de mener des actions pour aider et sensibiliser à la nature, à l’humain. Le chemin est long mais je reste positive 🙂

    • Comme toi Julie je me pose aussi cette question et heureusement que les gens ne sont pas tous des pourris et quand je vois des actes de bienveillances, désintéressés, je me dis ouf! Tu as raison d’être positive, parfois moi j’y arrive plus…Gros bisous ma belle 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s