Une éducation à l’unisson

ame et yukiAprès la naissance d’un enfant, tout est chamboulé dans la vie du couple et des conflits peuvent apparaître dès le départ sur des broutilles comme la manière de prendre le bain, de changer ses couches, les rituels etc…

Au départ, rien de bien méchant, on s’ajuste, on apprend à se faire confiance et on essaie de se dire que notre manière de faire n’est pas forcément la meilleure (quoi que, parfois…^^).

Et puis au fur et à mesure, ça peut se compliquer un peu (ou beaucoup) en fonction du sujet et le sujet brûlant reste celui de l’éducation. Nos désaccords viennent surtout de la manière dont nous ont élevés nos parents, notre histoire personnelle, nos craintes, tout ça ressort d’un coup et peut être source de conflits.

Des choses qui n’ont pas vraiment d’importance pour l’un peuvent être dures à accepter pour l’autre et là…commence la discorde entre les parents. Le problème majeur et bien sûr que l’enfant assiste à ça et d’une part en souffre et de l’autre côté en grandissant, puisse en jouer mais aussi perde sa confiance en lui et en sa capacité, en tant su’adulte à gérer lui aussi les conflits.

Dans tout les cas, c’est très mauvais pour tout le monde car une tension se créée et laisse transparaître un climat un peu dégueu dans la maison.

Je te parle de ça car je pense que nous le vivons tous et que certains surmontent ces désaccords en discutant d’autres moins ou pas du tout.

Avec mon homme ayant une éducation assez différente, il est difficile de se mettre d’accord surtout sur le moment présent. La chose qu’il ne faut pas faire ET QUE JE FAIS QUASIMENT A TOUS LES COUPS (et qu’il peut faire lui aussi hein), c’est contredire l’autre DEVANT L’ENFANT. Parfois, même si l’on sait que ce n’est pas la chose à faire, c’est plus fort que nous, on le fait quand même.

Loin d’être une maman qui laisse tout passer, j’accepte que mon fils de 3 ans et demi soit en désaccord et l’exprime (à sa manière il est encore petit), j’accepte qu’il ne soit pas toujours de bonne humeur car comme nous son moral n’est pas linéaire pourquoi nous aurions le droit d’être fatiguée, de mauvaise humeur et pas lui?

Je ne suis pas parfaite et moi aussi je m’énerve pas mal, je suis une maman gueularde (mais je tente de me soigner) et comme tout être humain il m’arrive d’en avoir ras le bol et de ne pas réagir de manière positive ou du moins dans l’explicative.

Ce que je ne veux pas c’est que mon fils ne sache pas sur quel pied danser, avec un c’est trop et l’autre pas assez par exemple et le fait de temporiser excède souvent l’homme mais c’est comme pour contre-balancer une remarque trop excessive et amoindrir une réaction parfois non appropriée.

Et comme je ne détiens pas la voix de la sagesse et les clés de l’éducation et de la discipline dite positive, je me documente, je lis des ouvrages et j’écoute des mamans bienveillantes qui aident leur(s) enfant(s) à avoir confiance en eux et gérer des conflits sans larmes, et surtout sans cris pour en faire des adultes équilibrés et accomplis.

Nous sommes des être imparfaits et je ne sais que trop bien les ravages que peuvent créer deux éducations radicalement opposées sur un enfant: futur ado à problèmes, peu sûr de lui, et ça je ne le veux vraiment pas!

Mon fils, ce petit être en construction, si doux, à l’écoute, et empathique, toujours dans l’observation, doit vivre encore avec son innocence d’enfant sans subir les altercations, non constructives bien souvent, d’adultes, responsables de son avenir.

Heureusement, il n’y a pas que du mauvais et souvent quand l’un sens que l’autre est un peu à bout, il intervient pour dédramatiser une situation, agir plus calmement et laisser l’autre souffler.

Et toi ça se passe comment chez toi?

Publicités

4 réflexions sur “Une éducation à l’unisson

  1. Ça me rappelle quelque chose ton article; -) j’ai aussi pu constater à quel point un enfant est un révélateur de choses insoupçonnées. C’est pourquoi certains couples explosent en vol après le premier enfant. Ensuite les tensions ça fait parti de la vie aussi. L’enfant ne doit il pas aussi apprendre que tout n’est pas toujours rose? Tant qu’il y a de l’amour et de la compréhension. Pas facile. ..

    • Je suis d’accord, rien ne sert de surprotéger nos enfants car ce monde est, comme tu le dis, loin d’être rose mais le désaccord sur l’éducation est pesant quand il est récurant…Des efforts sont à faire des deux côtés c’est sûr mais pas toujours facile.

  2. Article très intéressant ^^.. sur l’estime de soi du jeune enfant notamment.. j’en parle aussi dans mon blog , cela me touche beaucoup… Si le cœur t’en dis, vient faire un tour sur graine2bulles 😉 je suis éducatrice de jeunes enfants, passionnée par le domaine de la petite enfance, de psychologie mais je parle aussi de moi dans mon blog, de ce qui me porte dans la vie, me touche… au plaisir de te lire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s