Tout irait bien si…

michou pic

Copyright – Julien Sanine Photography – Road to the halo

Je pourrais te dire que jusqu’ici, tout va bien mais que comme dans la Haine (le film – référence cinématographique pour les plus de 20 ans ^^) ce qui compte c’est pas la chute, c’est l’atterrissage…En vrai, moi ça pourrait aller si y’avait pas toutes ces dettes, tous ces trucs qu’ils faut payer chaque mois, si ce loyer qui, à cause du soleil niçois, ne nous écrasait pas…oui tout irait bien.

Tout irait bien si on était pas plus de  6 000 000 de chômeurs en France dont plus de de  530 000 en PACA, tout irait bien si on pouvait profiter d’activités variées sans payer une blinde, oui tout irait bien.

Tout irait bien si chaque fois que je réponds à une « offre » d’emploi, sur une adresse e-mail impersonnelle je recevais pas cette réponse instantanée de prise en considération de ma fucking candidature et si on daignait juste me répondre même si c’est négatif…

Je te vois venir en me disant « mais faut pas leur en vouloir, ils sont submergés de cv les pauvres »… Non ça, tu vois je ne l’accepte pas, tout simplement parce qu’ayant travaillé dans le recrutement où l’on recevait un nombre inconsidérable de cv par jours, je me suis toujours mise un point d’honneur à répondre à chaque candidature car je sais ce que c’est que d’attendre et de ne pas se sentir considérée, alors oui j’avais préparé plusieurs e-mailings mais au moins, je leur répondais (et pas 3 mois après)! Et Dieu sait que l’entreprise dans laquelle je bossais en recevait des candidatures…

Non parce qu’en réalité, je suis épanouie en tant que maman car je peux m’occuper de mon Boubou, l’amener à l’école le matin, le récupérer, lui faire faire des activités, sans être tributaire de l’horaire, du patron, d’une urgence au boulot. Etre là pour lui tout simplement. Préparer de bons petits plats à ma famille.

Tout irait bien s’il n’y avait pas cette épée de Damoclès qui me narguait en se balançant au dessus de ma tête.

Il faut dire qu’on les accumule un peu en ce moment, car mon homme est mal en point et se paie une double hernie discale, ce qui le contraint de rester à la maison en attendant de savoir à quelle sauce il va être mangé. Il a rendez-vous chez un neuro le mois prochain pour savoir si l’opération est nécessaire ou non…

Tout irait bien si je n’avais pas ce stress permanent de ne pas savoir où je vais, et il y a ces envies d’ailleurs, ailleurs qu’en France. Cette peur du système scolaire français, j’m’en foutiste ou la devise et marche ou crève, qui enfonce nos enfants parfois et les catégorise!

Voilà, aujourd’hui, encore une fois, j’ai peur.

Pas de petit frère ou de de petite sœur dans ce climat où rien ne va vraiment. Alors oui j’ai un toit au dessus de la tête (pour le moment), oui j’ai le chômage (pour le moment), oui mon fils est en bonne santé (touchons du bois) mais non je ne vais pas bien!

Parfois, tu tentes de te mettre un coup de pied au cul et de voir la vie en rose mais c’est plus fort que toi, tout te rappelle que c’est la merde ici bas. Ces études que tu as faites qui n’ont servit qu’à t’apporter une certaine culture personnelle et de beaux souvenirs mais pas plus, ces jobs qu’on t’y promettait n’étaient que désillusion. Ces portes auxquelles tu vas frapper parfois quand tu aurais besoin d’un coup de pouce juste pour avoir un entretien, mais qui te refoulent car ici, c’est aide toi et le ciel t’aidera, un bien joli monde individualiste ou on a peur de se mouiller pour l’autre pendant qu’on s’engraisse et on se permet de te donner des conseils qui tombent sous le sens…

Je suis cette fille souriante, qui rit souvent aux éclats pour masquer ses angoisses et ne pas être un fardeau pour ceux qui l’entourent, cette fille dont le positivisme s’épuise de jour en jour mais à chaque sourire, chaque câlin, chaque bisou, chaque je t’aime de mon Boubou, je me dis que je me dois d’être bien, heureuse, que je n’ai pas le droit d’être mal par rapport à ceux, qui eux, on encore moins de chance que moi.

Je ne m’excuserai pas non plus d’avoir écrit un article qui ne respire pas le bonheur et la joie car mon blog, c’est moi, pour le meilleur et pour le pire.

Nous sommes des êtres ambivalents et contradictoires et je ne suis pas différente des autres tantôt Yin tantôt Yang.

14797540184_e33dff9e06_b

Copyright – Julien Sanine Photography – Sunrise St Jean Cap Ferrat

 

Publicités

5 réflexions sur “Tout irait bien si…

  1. Oh tu me touches, vraiment … 😥 j’spère que tout ceci ne sera qu’un mauvais souvenir dans peu de temps … et je te comprends très très bien, malheureusement … Je pense bien à toi !! Gros bisous !!

  2. Coucou super maman 🙂
    Comme je te disais sur IG, je n’ai jamais visité ton blog parce que le thème ne s’adresse pas forcément à moi, je n’ai pas d’enfants et pas d’attrait pour la maternité, je doute que je serai mère un jour (mais! ne jamais dire jamais^^). Pourtant je me suis dit allez, la miss tient un blog comme moi, vas jeter un coup d’oeil! Et ton article m’a bcp plu, et bcp touchée! Oui tu n’es pas qu’une maman mais une femme avant tout, et tes soucis me parlent, et parlent à tout le monde je pense. Bravo pour cet article où tu te livres, on sent à la fois un gros raz-le-bol et une certaine vulnérabilité face à tout ça, mais aussi une incroyable force de ta part!
    Moi avant j’etais qqun de très pessimiste, negative, je me concentrais beaucoup sur mes problemes, sur ce qui allait pas plutot que sur ce qui allait. Mais depuis plusieurs mois j’ai changé, et je me suis engagee dans une attitude positive et de gratitude, me concentrant sur tout ce qui etait bon dans ma vie ❤ Et je me sens considérablement mieux! Plus légère, plus détachée, je suis moins en proie aux angoisses et aux peurs qu'avant, quel bonheur!
    Apres, il y a toujours des moments où la réalité m'accable. Tu parles de chômage, j'ai moi même galéré 4 mois (si si^^) avant de pouvoir toucher mes indemnités alors que tout était en regle! Comment garder son calme et sa positivité dans ces moments? Des soucis avec mon appart aussi ces derniers temps, des petits tracas, des conflits…mais je me dis que ce ne sont que des mises à l'épreuve, que je dois passer en restant fidele à mon état d'esprit positif, et que c'est ca qui me fera tenir sur le long terme face à toutes les difficultés que je rencontrerai. Tu dis que tu mets un joli sourire sur ton visage pour prétendre que tout va, mais c'est peut être une bonne approche de faire "comme si", on se persuade un peu soi même que tout va bien, et au final ça l'est 🙂
    Voilà, je voulais juste partager un peu avec toi 🙂 Desolee pour mon pavé, c'est plus fort que moi, j'écris des commentaires plus longs que les articles parfois lol!
    Je te suivrai plus attentivement en tous cas, parce que j'ai aimé tes mots et ta sincérité. En attendant, je te souhaite un bon weekend avec ton petit Boubou et ton homme 🙂 ❤
    Elodie

    • Oh merci ma belle (désolée je viens juste de voir ton commentaire: le tourbillon de la vie et tout et tout) et il me touche beaucoup! Oui tu as raison, il faut positiver et le reste (espérons le) suivra. Ce que je sais c’est que ces choses négatives qui me touchent, touchent aussi désormais et malheureusement un grand nombre d’entre nous, c’est ce qui fait sans doute la force de ce billet que j’ai écrit en effet suite à une accumulation de merdes et un gros ras le bol aussi mais tout fini par aller mieux, positivons, notre esprit, ça ils ne peuvent pas nous l’enlever ^^ Kiss Elodie et merci encore pour ta positivité et ton empathie aussi ❤

  3. Pingback: Le verre à moitié plein | Une Maman dans la Ville

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s