Sans eux

sans euxUn jour un ami m’a dit qu’il sentais qu’il finirait seul. Que pour lui c’était comme un pressentiment qu’il avait, que quand sa seule fille partirait, un jour, avec son homme, le soir il rentrerait, et se retrouverait seul face à lui même.
Bizarrement je n’ai pas ressenti de peur de sa part, comme une fatalité contre laquelle il ne pourrait ou ne voudrait lutter. Mais la première chose que je lui ai dit c’est : « il ne tient qu’à toi de changer ça! Par toute sorte de moyens, fait un travail sur toi et avance pour ne pas que ce soit une certitude. »
J’ai pensé à mon fils et je me suis souvenue de cette envie folle de vouloir à tout prix une fille, par égoïsme évidemment (j’ai honte), en me disant qu’au moins on pourrait avoir la même relation que nous entretenons avec ma mère et qu’elle serait toujours là pour moi comme je le serais pour elle (ma fille). Et puis je me suis dit que j’étais horrible de penser uniquement à moi et qu’on ne faisait pas d’enfant pour qu’ils s’occupent de nous plus tard! De plus, qu’est ce qui me dit qu’une fille aurait été proche de moi?

Et puis j’ai pensé à mes parents, ma famille sans qui je ne serais pas celle que je suis, qui ont tant donné et se sont sacrifiés pour notre réussite! J’ai souvent eu cette peur de les voir vieillir, de les perdre…J’ai le souvenir qu’à chaque fois que mes parents partaient en voyage lorsque j’étais ado, de n’avoir qu’une hâte, qu’ils reviennent sains et saufs. Aussi longtemps que je me souvienne j’ai toujours eu peur de l’abandon, pourquoi? Je ne sais pas car ils ne nous ont jamais laissés à garder ou très peu, je ne sais pas l’expliquer.

Dans ma vie, je suis partie 2 fois en colonie de vacances, et c’était un supplice, dormir hors de mon cocon, et je voyais mon frère (de 2 ans et demi mon cadet) s’amuser sans se soucier de tout ça…

Pour moi, ma famille c’est ma force, je me rappelle de ces moments où nous déjeunions avec tous nos cousins attablés jusqu’à pas d’heure, je me sentais invincible, gonflée à bloc!

Chez moi, il y avait toujours quelqu’un qui pouvait venir à l’improviste, la maison n’était jamais vide! Combien de fois j’ai demandé à ma mère de faire d’autres enfants après l’arrivée de ma sœur, petite troisième et dernière de la fratrie! Mon accomplissement passe au travers du bonheur des gens que j’aime.

Je pourrais crever pour eux, tellement cet amour est fort, inconditionnel, je donnerais ma vie pour mon fils, mes parents, mes frères et sœurs, ma famille!

Sans eux, qui serais-je? J’ai ce besoin de donner de l’amour, pourtant, à part avec mon fils, je suis loin d’être démonstrative, on n’a jamais eu besoin de se dire je t’aime avec mes parents/frères et sœurs, mais on sait au fond que quoi qu’il arrive on restera soudés, on est là, à notre manière, les uns pour les autres.

Ma famille c’est mon pilier, chacun d’entre eux joue un rôle à sa manière, d’ailleurs quand je suis loin d’eux j’ai le mal du pays, juste pour eux!

Ma mère, la voix de la sagesse, mon père le déconneur, mon frère le passionné, ma sœur la terre à terre et ma descendance, mon fils l’affectueux.

Sans eux, il faudra bien que j’apprenne un jour, à vivre sans, mais est-ce qu’on apprend vraiment ces choses là?

Eux, ce sont aussi mes amis et tout ceux qui me font du bien chaque jour, ces rencontres qui parfois changent une vie, ceux à qui on se confie, on fait confiance, avec lesquels on rit et on pleure, qu’on écoute et qu’on soutien aussi! Ceux qui nous marque à jamais ou ceux qui sont simplement de passage, tous jouent un rôle et nous aident à forger notre caractère.

Je ne suis pas une solitaire mais petit à petit j’apprends à l’être et à ne dépendre de personne, mais tu l’auras compris la solitude c’est pas une de mes caractéristiques, j’essaie juste de composer avec, pour qu’elle ne soit pas mon ennemie…Même si souvent je fuis le monde, être entourée de ceux que j’aime me comble de joie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s