J’ai peur de mourir

paradis-870475Je ne savais pas si j’allais publier cet article ou non alors j’ai d’abord décidé d’écrire comme les mots me venaient. Depuis la naissance de Boubou, moi qui étais plutôt téméraire et casse-cou, l’idée de mourir qui ne m’avait jamais vraiment fait peur m’a soudain interpellée. La peur de le laisser sans maman, de ne pas le voir grandir, le protéger, tout ça a raisonné en moi, même si on doit bien tous mourir un jour ou l’autre, pour lui, je voudrais être éternelle.

Pourquoi j’y pense? Va savoir, c’est comme ça, quand je suis trop loin de lui trop longtemps, j’espère toujours que notre dernier bisou n’était pas le dernier et je me hâte de le retrouver, de le câliner (de le gronder parfois ben oui quand même) de sentir son odeur de bébé toute chaude, son odeur qui ne lui appartient qu’à lui, mon bébé d’amour.

Il y a quelque années maintenant, j’ai subit une chirurgie maxillo-faciale pour des problèmes de mâchoires et je l’ai fait avant d’être maman car je savais que sinon, après je n’aurais jamais fait une chirurgie aussi risquée, une si longue anesthésie, je n’en aurais peut-être pas eu la force. La peur de ne pas me réveiller m’aurait hantée, je n’aurais pas eu ce courage. D’ailleurs Linda, si tu me lis, tu es une maman tellement courageuse et je te tire mon chapeau d’avoir eu le courage et la force de passer par là avec ton petit bout qui t’attendais à la maison, une maman courage tu es ♥

Cette chirurgie m’a beaucoup affectée psychologiquement, plus que je n’aurais jamais imaginé et physiquement c’est encore compliqué pour moi mais ce qui a été le plus dur à vivre et le jour où, 3 ans après cette acte chirurgical lourd, je continuais à saigner des gencives et me suis donc rendue chez mon chirurgien pour un cas de post-op. Et là stupeur et effroi, elle m’annonce que c’est peut être grave et que le saignement des gencive tel qu’il apparaît pour moi, doit être contrôlé et pourrait être…une leucémie! D’un coup, la première chose à laquelle j’ai pensé, ce n’est pas à moi, mais a mon bébé de 15 mois que j’allais devoir laisser orphelin de maman, je suis étourdie, je ne me contiens plus, j’éclate en sanglot. Moi qui pensais que c’était rien, je ressort de là avec une potentielle leucémie, une ordonnance en main avec un tas de tests sanguins à passer, pour les pincettes, on repassera!

Pour moi, tout concorde, je suis hyper fatiguée, je perds mes cheveux, mes gencives saignent…je vais mourir.

Comment vivre mes derniers instants avec mon fils, comment ne pas lui transmettre ma peur, je suis un terrible actrice, je ne sais pas jouer mais pour lui, je le dois, je me dois d’être forte.

Le lendemain sans attendre, déboussolée, je me rends au labo le plus proche et procède aux multiples prises de sang qui s’enchaînent sans que je ne pipe mot. Les jambes encore en coton, j’aire et réfléchi à mes derniers instants, ben oui une leucémie à 30 ans c’est souvent foudroyant…

Vais-je laisser un papa solo, pleurant sa compagne partie trop tôt avec un bébé qui tête encore le sein et qui commence juste à marcher? Me battre je le dois, mais n’est-ce pas perdu d’avance face à cette saloperie?

Deux jours plus tard, à reculons, je récupère mes tests et je peine à ouvrir cette foutue enveloppe tellement mes mains tremblent et mon cœur qui bat la chamade semble déchirer ma poitrine…J’ouvre enfin, j’analyse, je compare, les globules blancs alors? Ouf je suis sauvée, mon heure n’était pas pour aujourd’hui, je ne vais pas mourir.

Je rentre chez moi euphorique, en pleurs, fatiguée d’avoir vécue les deux jours les plus longs de ma vie et je peux respirer, embrasser mon fils à l’en énerver tellement je l’étouffe de bisous, je suis en vie.

Profite de chaque instant, la vie est courte et même si c’est dans la logique des choses de partir avant nos enfants, on ne l’espère jamais trop tôt!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s