Je ne veux pas te laisser…

dessin_mere_enfant

Non, je ne te veux pas te laisser pour aller travailler, passer plus de temps avec ces inconnus qu’avec toi! Ce lien si fort qui nous unis ne doit pas se couper net comme ça, d’un coup d’un seul, je ne suis pas prête, pas maintenant.

Je veux qu’on apprenne chaque jour à se connaître d’avantage, je veux être là pour tes progrès quotidiens, te relever après une chute, partager tes joies et tes peines, je veux être là.

A l’heure où je t’écris, des larmes au goût amer coulent sur mes joues de maman, tu as fait de moi une maman, et une maman comblée mon trésor.

Une maman qui au fond d’elle, a toujours su, toujours su qu’une fois qu’elle t’aurait, ne pourrais pas te laisser, pas si tôt.

Où vit-on pour penser que son propre enfant doit être élevé par des étrangers, où l’on sépare la mère des ses enfants pour retourner au « charbon ».

Je me plains même si je m’estime chanceuse d’avoir eu le choix jusqu’ici de pouvoir te garder près de moi quand des mamans, aux coeur déchiré laissent leur petit ange de 2 mois et demi à peine qui ont tant besoin d’elles, de leur chaleur, leur odeur, car elles, elles n’ont pas eu le choix!

Et oui, comme tu l’as compris, cher lecteur, bientôt je vais devoir reprendre le boulot, il le faut car je n’ai pas le choix, je n’ai plus le choix…Je me suis toujours préparée à ce moment, mais maintenant que ça devient « réel », mon coeur saigne. Je ne suis pas forcément une maman poule mais je pense et je crois aussi comme beaucoup de parents, qu’élever son enfant devrait être considéré comme un « métier » et comme tout métier, devrait être rémunéré, jusqu’à la rentrée des classes.

Quelle est la logique qui veut que des étrangers soient payés à le faire à notre place et qui mieux que nous, parents sommes le plus aptes à élever nos propres enfants? N’est-ce pas d’intêret commun?

Peut-être te poses-tu cette question toi aussi, car pour moi m’occuper de mon fils n’est pas une contrainte mais une nécessité. Ce n’est pas que je ne veux pas travailer car j’aime mon métier mais je pense que la vie est trop courte pour la passer au boulot quand son bébé a besoin de nous.

Mais bon ,voilà, il faut que j’aborde tout cela sereinement même si c’est difficile, que je ne fasse pas ressentir ce stress qui m’envahit dès que j’y pense à mon Boubou. L’important c’est son bien-être, et ne dit-on pas que l’être humain s’adapte à tout?

Le livre « Les 200 astuces de maman travaille » de Marlène Schiappa (créatrice du blog maman travaille) va devenir mon livre de chevet pour un p’tit moment, pour passer ce cap et gérer au mieux ma vie pro et perso…

Voilà c’était mon coup de gueule du jour, ma petite réflexion qui s’adresse autant aux mamans qu’aux papas!

Publicités

2 réflexions sur “Je ne veux pas te laisser…

  1. J’ai la chance de travailler à domicile… Mais nous avons quand même demandé 2 jours de crèches pour la rentrée de septembre, ça ne m’enchante pas des masses mais je pense que ça sera nécessaire pour mon équilibre et afin que je puisse reprendre mes rdv pro… Et elle aura plus de 6 mois (je me dis que c’est moins pire que 2mois et demi)..

    • Oui c’est super ça de travailler à la maison et même si ça se démocratise ça reste encore rare…Effectivement 2 mois et demi c’est juste atroce quoi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s